Le Tourisme Réligieux
Le Patrimoine Religieux Musulman

Les lieux de cultes Chrétiens dans la Beqaa:

 

1- Couvent saint Maron- Hermel

À Hermel, et à quelques centaines de mètres de la source du fleuve «Assi» (l'Oronte) se trouve une caverne à trois étages taillée dans des rochers de plus de 90 mètres de haut et à pic. Désignée par Mougharet Al Raheb ou la Caverne du Moine, cette caverne est en fait ce que les pèlerins nomment Deir Mar Maroun ou le monastère de Saint Maron. Un autel, un escalier et de petites cellules creusées à même le rocher composent l'essentiel de ce lieu de dévotion marqué par l'humilité et le dépouillement.

 

 

2- Eglise Notre Dame- Bechwat

Se reposant sur le versant est de la chaîne ouest des montagnes libanaises, BECHWAT - dont la nomination découle du nom d'un saint égyptien « Anba Bichoy » - s'éloigne 110 Km de Beyrouth, 19 km de Baalbeck et se situe à 1300m d'altitude.

Bechwet abrite un grand nombre de ruines phéniciennes, romaines, byzantines et arabes comme le prouve l'existence de nombreux puits, de pressoirs, de statues et de sarcophage, dans son territoire.

Mais la renommée de ce petit village revient à la présence de ce sanctuaire miraculeux intitulé: Saydet Bechwat ou Notre Dame de Bechwat. Chrétiens et musulmans y affluent de tous les pays demandant la bénédiction, les guérisons et les grâces.

La famille Keyrouz qui a quitté la région de Bécharreh en 1790, entama la construction de l’église qui garde sa première architecture. Depuis sa construction, le sanctuaire témoigne de plusieurs miracles et plusieurs fidèles et croyants reçurent des bénédictions. En l'an 2004, une nouvelle page s'ouvre à Bechwat. Le samedi 21 Août, la Sainte Vierge parle à un enfant, Mohammad al Hawadi, un musulman Jordanien de 9 ans. Le 5 septembre 2004, le sanctuaire avait un rendez-vous avec le pèlerinage le plus remarquable. Les routes qui y mènent ont été bloquées totalement tout au long de dizaines de Kilomètres et les lancements de medias n'ont pas pu diminuer l'afflux des pèlerins voulant rendre visite à la sainte vierge.

Le sanctuaire fête le 15 Août, l'assomption de la Sainte Vierge, connue par « La fête de Saydé », et ce par des festivals religieux et populaires. Depuis, ce petit village accueil, et d'une manière continue, les groupes de pèlerins venant de différents pays et surtout des pays arabes (Syrie, Jordanie, Egypte,…etc.) Récemment, il y a eu 2 guérisons miraculeuses, celle de la petite fille syrienne Diane Ali el Ajam et celle du jeune libanais Michel Adnan Michael (le 4 Mai 2006).

 

 

3-Couvent et Eglise Notre Dame de la Nativité - Ras Baalbeck

Habité par les pères grecs catholiques de l’ordre des Basiliens Aleppins, ce couvent comprend une église miraculeuse. Il fut construit durant la période byzantine et restauré au XVIème siècle.

 

 

4- Les grottes des Reclus à Fourzol

A 56 km de Beyrouth, dans la plaine de la Bekaa, on rencontre, taillées dans les rochers aux alentours de Fourzol, petit village autrefois siège épiscopal, les fameuses grottes qui abritaient les moines ou «habis» (reclus). Ces grottes sont nombreuses et attestent d'une vie monastique isolée mais intense.

La région de la Beqaa est riche en lieux de culte islamique, notamment les sanctuaires que visitent les croyants pour prier et solliciter la bénédiction de Dieu, et s'imprégner de l'ambiance spirituelle que procurent ces lieux saints.

 

 

5- Saydet Zahlé (Notre Dame de Zahlé et de la Békaa)

La Vierge Marie jouit d’une place historique vénérée chez les habitants de la Beqaa et surtout chez les Zahliotes, eux qui croient à sa présence permanente pour sauver la ville et les citoyens. Des festivités religieuses et des prières sont célébrées dans les églises et les maisons. En 1957, après  la fin des évènements qui ravagèrent le Liban, Zahlé y survécue, ainsi ses habitants membres des confréries et des associations de la ville se réunirent avec l’archevêque des Catholiques (l’archevêque Aftimos Yoakim) et lui demandèrent l’autorisation de construire un sanctuaire avec tour sur l’une des collines de la ville, un sanctuaire qui serait couronné par la statue de la Vierge Marie, symbole de leur amour et remerciements pour la Sainte Vierge. Elle deviendra la protectrice de la ville et de ses habitants. L’archevêque accepta leur demande et la construction sera entamée en 1965, avec l’apposition de la statue le 26 janvier de cette année. Durant la guerre 1975-1990, les travaux dans le sanctuaire s’arrêtèrent pour ne reprendre qu’après la guerre sous la direction d’un nouveau comité des pieux  pastoraux et l’archevêque André Haddad. A côté du sanctuaire s’éleva une grande église et plusieurs salles pouvant accueillir 1000 personnes et ce durant les festivités. On y organisa de même les entrées, les espaces avoisinants, les salles des ouvriers et la salle des souvenirs. La restauration de la statue endommagée par la rouille et les éclats d’obus fut entreprise en août 2004 et finissent vers la fin d’avril 2005. Des festivités d’inauguration de la tour furent célébrées le 27 mai 2005, par une messe d’inauguration. La statue de la Vierge de Zahlé et de la Béqaa se dresse aujourd’hui portant l’enfant Jésus qui tient dans sa main un épi de blé et dans sa main elle tient une grappe de raisin  (symbole des récoltes de la Béqaa, et de l’amour de Jésus selon le sacrement de l’Eucharistie).

On célèbre la fête du sanctuaire le 8 septembre (en mémoire de la naissance de la vierge). Le bâtiment mesure 75 mètres de hauteur divisés comme suit : 12m la base, 54 m hauteur de la tour entre la base du bâtiment et la base de la statue qui mesure 9m et pèse 7500 Kg.

 

 

6- L’évêché des Grecs Catholiques Melkites de Fourzol, Zahlé et de la Békaa

Depuis son établissement, l’évêché joua et joue toujours un rôle important dans l’histoire de la région et du Liban.

Elle fut établie au début du Vème siècle par l’archevêque Saint Bardanos dans le village de Fourzol. En 1727, l’archevêque Aphtimos Fadel transféra le siège de l’évêché à Zahlé, lui qui annonça son union et l’union de son église avec le Saint Siège.

La cathédrale de Saydet Al Najat construite en 1846, fait partie de l’évêché. Elle tomba en cendre lors des évènements de 1860, puis fut restaurée en 1861.

Le 15/09/1987, une explosion secoua l’évêché et une grande partie du bâtiment fut détruite et ses trésors ecclésiastiques et culturels furent endommagés. Cependant, l’archevêque André Haddad (qui survécu par miracle) entama les travaux de reconstruction et de restauration pour en faire un plus beau joyau et l’inaugura le 15/08/1991. La cathédrale Dans la cathédrale figure l’icône miraculeuse de Notre Dame de la Délivrance qui a été amenée d’Autriche.



7- Eglise Saint Charbel- Zahlé

Nouvelle église construite récemment et dédiée à Saint Charbel. Inaugurée le 04/11/2006, elle est affiliée au Couvent Saint Antoine à Zahlé, Saint Patron de l’Ordre Libanais Maronite à Zahlé.



Username
Password
Forget Password ?