Regions / La Ville qui ne meurt Jamais

Beyrouth, ville portuaire par excellence, survécut à plusieurs catastrophes naturelles, renaissant à chaque fois de ses cendres. De nombreux tremblements de terre la secouèrent, mais celui de 551 fut accompagné d’un raz-de-marée qui la détruisit. La ville fut de marne le théâtre d’incendies qui la laissèrent en ruines, et elle mit du temps à se redresser. Assujettie et occupée par plusieurs conquérants au fil de l’histoire et ayant survécu à une décennie et demie de conflits (1975-1990), Beyrouth a acquis le droit au titre de « la ville qui refuse de disparaître ». Les innombrables calamités et hostilités qui se sont abattues sur le pays n’ont pas affaibli la résolution de ses habitants à la ressusciter de nouveau. En effet, la perle de la Méditerranée fut reconstruite en renouant avec son passé glorieux. 



Username
Password
Forget Password ?